Fondation de Bonmont

 

 

 

 

Les Vibrations de Bonmont
25 – 26 – 27 septembre

998.bonmont_ID_affichette01

25 septembre

Sur les chemins de St-Jacques de Compostelle

par le chœur d’hommes du Pays basque OLDARRA
de Biarritz

Oldarra, dont le nom en basque signifie « élan, impulsion » a été fondé à Biarritz voici plus de soixante ans, avec pour vocation la redécouverte, la mise en valeur et la sauvegarde des traditions orales et vocales de la culture basque.
Initialement mixte, l’ensemble s’oriente, à partir de 1963 vers sa forme actuelle ; un chœur d’hommes. Aujourd’hui, Oldarra a acquis une qualité digne des meilleurs professionnels. Sous la direction, d’Iñaki Urtizberea, Oldarra a non seulement trouvé sa force expressive, mais s’impose également par la qualité et l’originalité de son oeuvre comme un ensemble vocal basque de tout premier plan. Les « couleurs » et les timbres de voix des choristes donnent à leurs interprétations une richesse et une profondeur impressionnantes.
Si parfois Oldarra collabore avec des ensembles instrumentaux ou des artistes de renommée internationale (Maurice André, Choeur de Chambre Accentus, I Muvrini), il s’est spécialisé dans un registre polyphonique pour chœur d’hommes a capella, dans lequel se mêlent chants liturgiques et profanes. Les chants basques constituent l’essentiel de son programme musical. Le Chœur Oldarra illustre aussi un esprit universaliste en interprétant des pièces d’origines très diverses : negro spirituals, mélodies slaves ou sud américaines,…mais également des œuvres « classiques » de compositeurs connus.
Oldarra est devenu une référence en Pays Basque, mais sa notoriété a depuis longtemps dépassé les frontières d’Euskadi et le choeur donne aujourd’hui de nombreux concerts tant en France qu’à l’étranger.

Ci-après, enregistrements pris par une auditrice lors du concert

26 septembre

Résonances Instrumentales d’Est en Ouest

Alexandre Celier, Antoine Abersn,
Julie Sicre et Jean-Baptiste Buisson

Resonance

Les artistes se sont inspirés de ce lieu magique et de leur rencontre avec le public pour faire naître une musique impromptue pleine des résonances des cœurs et des âmes de chacun, qui vous a emmener dans un voyage musical sensible et riche des diversités mutuelles, avec voix, harpe, violon, contrebasse, flûtes irlandaises, saxophones, ukulele, marimba, accordéon, flûte de Pan, hang, gubal et bol tibétain.

26 septembre

Concerts polyphoniques de monastères de femmes
Par IN VIA, 9 voix de femmes

 

 

Invia_6722

InVia, à la croisée de deux monastères de femmes, vous invite à découvrir combien, à la même époque, deux communautés chantaient de manière différente.

 

Le couvent de la Maigrauge, à Fribourg, au bord de la Sarine, a été construit au XIIIe siècle. L’église est encore celle d’origine, mais les bâtiments conventuels ont été reconstruits au XVIIe, après un incendie. La Maigrauge a accueilli des moniales sans discontinuer depuis sa fondation, jusqu’à une cinquantaine au XVIIe. Elles sont une quinzaine aujourd’hui.

IMG_6830

L’abbaye de las Huelgas, près de Burgos en Espagne, est fondée au XIIe siècle par le roi Alphonse VIII de Castille et son épouse Aliénor Plantagenêt. Puissante et riche, l’abbaye se constitue, au fil du temps, une importante bibliothèque. Elle possède, entre autres un manuscrit de notations musicales connu sous le nom de codex de las Huelgas.

26 septembre

Les Vêpres de Sergueï Rachmaninov

par l’Ensemble choral « Voix de Lausanne

VoixdeLausanne

ENSEMBLE CHORAL VOIX DE LAUSANNE

L’ensemble choral Voix de Lausanne est fondé en novembre 2012. Il succède au choeur des Jeunes de Lausanne (CjL), dont il perpétue le parti pris de l’originalité et de la diversité des styles. Placé sous la direction artistique de Dominique Tille, Voix de Lausanne aborde avec la même motivation musique sacrée a capella, oratorios, musique du monde, gospel, créations de compositeurs contemporains, performances et opérette, dans une constante recherche de qualité.
Fribourg, Appenzell, Coire, Soleure, Schubertiade de Payerne, mais aussi Lyon, Paris, Berlin et Oslo… Bien qu’ancré à Lausanne, le chœur s’est produit aussi bien dans toute la Suisse qu’ à l’étranger. Il s’est distingué à plusieurs reprises lors de concours: mention «excellent» lors du Montreux Choral Festival (2006), 5e place dans la catégorie «Choeur de jeunes» au Concours suisse des chorales à Soleure (2007) et 1er prix ex aequo dans la catégorie « Ensembles vocaux » lors de la Fête cantonale des chanteurs vaudois à Aigle (2009). En mai 2013, il s’illustre lors de l’édition 2013 de la Fête cantonale des chanteurs vaudois à Payerne en obtenant le 1er prix du jury et le prix du public.
Au cours de ses dix ans d’existence, le Chœur des jeunes de Lausanne s’est fait une place qui lui a permis de figurer toujours plus fréquemment au programme de saisons de concert. Placé sous la direction d’un chef aux idées novatrices pouvant compter sur la souplesse et le dynamisme de ses choristes, le chœur a osé des projets toujours plus ambitieux et hors des sentiers battus. Souhaitant mettre ces caractéristiques en évidence, il s’est donné un nouvel envol pour l’année 2013: à l’issue d’un concept choral à surprises le 17 novembre 2012, il est devenu l’ensemble choral Voix de Lausanne.

27 septembre

 

Chants de louanges au cours des siècles

 par l’ensemble vocal Amaryllis de Rolle

Photo_Amaryllis_nov_14

AU PROGRAMME

Bonmont_prog-amaryllis-3

L’Ensemble

Constitué d’une douzaine de chanteuses et de chanteurs de l’ouest lémanique, l’Ensemble Vocal Amaryllis est basé à Rolle où il bénéficie du soutien logistique de la paroisse réformée du Cœur de la Côte.

Amaryllis cherche à promouvoir le répertoire polyphonique a capella du Moyen Age à nos jours. Sans dédaigner les pièces connues, il cherche surtout à faire découvrir des perles méconnues ou peu chantées.

Son répertoire privilégie les époques médiévale, Renaissance ou baroque précoce, ainsi que la musique de notre temps (XXème et XXIème siècles). Ces périodes sont en effet caractérisées par une recherche intense de sonorités, de textures et de couleur qui convient particulièrement à un ensemble de taille restreinte. Elles offrent en outre de nombreuses perles trop peu chantées.

Aimant les contrastes, Amaryllis se plaît à faire voyager son public et lui faire découvrir des musiques provenant de toute l’Europe et des Amériques.

27 septembre

LA PASSION DANS LES EGLISES ORIENTALES

par Soeur Marie Keyrouz et son ensemble
Tradition a capella

SISTER-MK-SP1

IMG_1560

La passion selon les églises orientales

Les chants proposés dans ce programme de concert sont entièrement monodiques ; ils sont liés aux principaux courants de l’Eglise Chrétienne, issus d’Antioche coexistantes depuis les premiers siècles du Christianisme : l’Eglise byzantine et l’Eglise Melkite qui pratiquent leurs rites en langue grecque et arabe ainsi que l’Eglise Araméenne et l’Eglise Maronite qui pratiquent leurs rites en langue Araméenne (langue du Christ) et Arabe.

Sœur Marie Keyrouz, originaire du Liban, s’est illustrée depuis vingt cinq ans, parmi les grandes voix qui captent l’attention des auditoires occidentaux et orientaux. Sa foi, sa sensibilité, ses connaissances musicologiques et son intuition musicale ont fait d’elle selon les critiques : la Ferveur du Chant Sacré, La Voix de l’Extase, Le Frisson mystique …