5 octobre – Ensemble Jacques Moderne

17 heuresbilletterie-en-ligne

 

Israëlsbrünnlein (fontaine d’Israël)

par l’Ensemble Jacques Moderne, direction Joël Suhubiette

10 choristes
3 instrumentistes (théorbe, violoncelle et orgue)

Anne Magouët, sopranoFestival de Sully - Lorris 28052010
Karine Sérafin, soprano
Frédéric Bétous, alto
Olivier Coiffet, ténor
Didier Chevalier, basse
Cyprile Meier, soprano
Cécile Dibon, soprano
Cécile Pilorger, alto
Marc Manodritta, ténor
Christophe Sam, basse

 
Emmanuel Mandrin, orgue
Hendrike Ter Brugge, violoncelle
Manuel De Grange, théorbe

Johann Hermann Schein

Quelque cent ans avant Bach, Johann Hermann Schein a occupé pendant près de quinze ans le poste de cantor de l’église Saint Thomas de Leipzig.
Il sera l’ami de Schütz avec qui il partagera son goût pour la musique italienne et qui l’assistera dans ses derniers instants.
Schein ne bénéficiera pas de l’exceptionnelle longévité de son aîné (87 ans), et sa brève existence s’achèvera à 45 ans.
Avec Israelsbrünnlein, Schein affirme son identité de compositeur allemand et luthérien par un travail sur la parole poétique et biblique en exploitant une langue créée un siècle auparavant par Luther lui-même, théologien, poète et musicien.

Israelsbrünnlein (fontaine d’Israël) de Schein

Œuvre religieuse publiée en 1623 par Johann Hermann SCHEIN, Les Fontaines d’Israël (Israelsbrünnlein) sont dominées par une inspiration italianisante. L’œuvre se compose de 26 motets pour cinq voix et basse continue (à l’exception d’un seul, pour six voix) sur des textes allemands presque essentiellement extraits de l’Ancien Testament. Outre le style italien, la musique vise une adéquation précise avec le texte en respectant l’accentuation et la segmentation syllabique : les écarts avec cette règle amplifient alors l’émotion de la parole.

 L’Ensemble Jacques Moderne

L’Ensemble Jacques Moderne que dirige Joël Suhubiette depuis 15 ans est résolumentFestival de Sully - Lorris 28052010 ancré dans son temps et se nourrit des recherches musicologiques les plus récentes. L’Ensemble Jacques Moderne et son chef ont réalisé un travail sur le répertoire baroque allemand en interprétant de nombreuses œuvres de Jean-Sébastien Bach– Messe en Si, Passion selon Saint Jean, intégrale des Motets, Cantates… – mais aussi des œuvres des prestigieux prédécesseurs du Cantor de Leipzig : Geistliche Chormusik et Musikalische Exequien de Schütz, Israelsbrünnlein de Schein et les Cantates de Buxtehude, qui ont fait l’objet d’un récent enregistrement. L’Ensemble Jacques Moderne se tourne également vers le répertoire anglais en explorant des oeuvres de Purcell avec son célèbre King Arthur et d’Haendel, sans pour autant oublier le riche héritage de la Renaissance française et européenne.

Direction JOËL SUHUBIETTE

Après des études musicales au conservatoire de Toulouse, Joël Suhubiette débute enJOEL-SUHUBIETTE_CRÉDIT-FRANÇOIS-PASSERINI_314 chantant avec « Les Arts Florissants » puis rencontre Philippe Herreweghe dont il devient l’assistant. Il avait avant cela chanté pendant plus de dix ans au sein de ses ensembles – « la Chapelle Royale » et le « Collegium Vocale de Gand ».
Interprétant les grandes œuvres du répertoire baroque anglais et allemand, il s’intéresse aux nombreuses œuvres de Jean-Sébastien Bach, mais aussi aux prestigieux prédécesseurs du Cantor de Leipzig.
À la tête de l’Ensemble Jacques Moderne, Joël Suhubiette n’en oublie pas pour autant le riche héritage de la Renaissance française et européenne.
Du répertoire a capella à l’oratorio, de la musique de la renaissance à la création contemporaine en passant par l’opéra, travaillant en relation avec des musicologues, allant à la rencontre des compositeurs d’aujourd’hui, Joël Suhubiette consacre l’essentiel de son activité à l’Ensemble Jacques Moderne qu’il dirige depuis 1993 et au Chœur de chambre toulousain les-éléments qu’il a fondé en 1997.L’enthousiasme témoigné par les musiciens, le public et la presse, ainsi que sa riche discographie, ont permis à Joël Suhubiette de trouver une place et une identité vocale reconnues.
Depuis 2006, il est également directeur musical du Festival Musiques des Lumières de l’Abbaye-école de Sorèze.
En 2007, il est nommé chevalier des Arts et des Lettres.

billetterie-en-ligne