11 mai – Les Vocalistes Romands

 

17 heuresbilletterie-en-ligne-100les vocalistes

 

Double(s) Messe(s)

Avec ce nouveau programme, les Vocalistes Romands mettent en regard deux messes de compositeurs romands :

La Messe pour double chœur a cappella de Frank Martin qui est l’un des monuments les plus connus du répertoire.

La messe à six voix et six solistes de Valentin Villard  qui pourrait bien suivre le sillage de son aîné.

Ci-après un extrait de la fin du Credo

La Messe à six voix et six solistes de Valentin Villard pourrait bien suivre le sillage de sonvisuel_Martin_Villard aînée. 90 ans séparent ces deux œuvres, et il y a une filiation évidente entre Frank Martin et Valentin Villard. Chacun élabore un langage harmonique propre à partir des usages contemporains, chacun cherche des lignes d’une grande vocalité, chacun explore la dimension orchestrale de la juxtaposition des voix humaines, chacun met son écriture au service de l’expression de l’intériorité, sans affectation, avec une totale sincérité, dans une même visée éthique et artistique.

Frank Martin

Frank Martin (1890-1974) écrivit sa Messe pour double chœur a cappella en 1922 (sauf l’Agnus Dei qui date de 1926), mais ne la conçut pas pour être interprétée en public, ni même éditée. Ce n’est qu’à la fin de la seconde guerre mondiale, en composant In Terra pax, qu’il envisagea d’écrire de la musique sacrée à destination du public. Et ce n’est qu’après avoir composé Golgotha, Le Mystère de la Nativité, Pilate, Psaumes de Genève et le Maria Triptychon qu’il consentit à rassasier la curiosité née autour de cette messe, qui fut donc créée en 1969 seulement. La suite est connue : la Messe de Frank Martin est devenue l’une des œuvres les plus populaires du compositeur, et marque depuis lors un sommet du répertoire choral a cappella. D’exécution redoutable, la Messe pour double chœur est composée néanmoins dans un langage très simple, modal, diatonique qui n’anticipe que de loin le raffinement et la forte personnalité des œuvres de Martin à compter du Vin herbé.

 Valentin Villard

 La Messe à Six voix de Valentin Villard est écrite pour chœur a cappella et sextuor de solistes du chœur. En ce sens c’est aussi une messe à double chœur dont l’un est contenu dans l’autre. Écrite entre 2008 et 2011, c’est l’une des rares pièces du jeune compositeur qui n’ait pas fait l’objet d’une commande. Son langage est ample, généreux, dense, explorant la dimension orchestrale du chœur, se basant toujours sur la tonalité, s’en éloignant, faisant naître des nuages harmoniques raffinés et précis au moyen de passages aléatoires étonnants. Son exécution est aussi très délicate:
au travers de la simplicité de l’écriture se déploie une densité musicale et une profondeur qui sont la marque désormais du jeune compositeur. Membre éminent des Vocalistes Romands, Valentin Villard a terminé ses études de composition à Amsterdam en 2011 et les Vocalistes Romands ont eu le plaisir de créer l’œuvre en 2011 à Lausanne, à Morges et à Amsterdam.

Renaud Bouvier, directeur artistique

Sa formation passe par le Conservatoire de Lausanne où il obtient en 2002 le certificat de2_6 direction d’orchestre dans la classe d’Hervé Klopfenstein, un certificat supérieur de basson avec François Dinkel et fréquente la classe de chant d’Erika Bill. Il a en outre poursuivi des études supérieures en analyse musicale chez Jean balissat et d’orchestration avec William Blank. Il dirige actuellement le chœur Hostia qu’il a fondé en 2003 à Lausanne, le chœur symphonique neuchâtelois Cantabile et depuis 2003 les Vocalistes Romands.

Les Vocalistes Romands

les vocalistesCet ensemble vocal né au seuil des années nonante à l’initiative du pianiste François Gaudard, a su conserver toute sa jeunesse tout en gagnant en maturité et en excellence. Au fil des années et des concerts donnés en maints lieux de Lausanne à Genève, de Fribourg à Saignelégier, les Vocalistes Romands ont su séduire et fidéliser un public toujours plus nombreux.

Leur réputation tient en partie à des programmes aimant à sortir des sentiers battus du répertoire généralement interprété par les chœurs et leur vaut de se voir de plus en plus sollicités à l’affiche de salles ou églises organisant des saisons de concerts. Depuis 1990, ils proposent un à deux programmes par année. Ils travaillent des pièces exigeantes dans une optique éclectique qui privilégie l’esprit de la musique de chambre: œuvres a cappella, ou avec piano, quatuor à cordes, voire petit ensemble instrumental. Bach, Brahms, Frank Martin, Francis Poulenc, Kodaly, Hugo Wolf, Franz Liszt, Messiaen, Ralph Vaughan Williams, Benjamin Britten comptent, pour ne citer qu’eux, à leur répertoire.

 billetterie-en-ligne-100